vendredi 17 janvier 2014

QUAND LES VERTS NOISÉENS … DÉRAILLENT !

EELV-Les Verts noiséens ont diffusé leur journal "Paroles":


…/…

Il est regrettable que des gens qui se présentent comme des défenseurs de l'écologie  et se prétendent sérieux et "parti de gouvernement" — ou du moins de gouvernance locale — mettent en avant, pour défendre ce projet de tramway mutilant, des "arguments" totalement fallacieux.


En fait — et selon même les documents officiels de ses propres promoteurs — le prolongement du T1 par la rue Jean-Jaurès n'améliorerait en rien les conditions de santé des riverains, bien au contraire :


=>  accroissement de la pollution ;
=>  effet extrêmement modeste sur la réduction de la circulation automobile ;
=>  fort impact sonore et vibratile à l'encontre des riverains ;
=>  massacre à la tronçonneuse de près de 150 arbres sur la ville, quand on connaît leur rôle de purification de l'air et de climatisation.

 


SUR LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE  :

Quelques extraits des documents présentés à l'appui de l'enquête d'utilité publique :

Pièce G  Page 509 de l'étude d'impact :




Ce tableau est sans appel : loin de faire diminuer la pollution l'arrivée du tramway l'augmenterait globalement. Ce n'est pas TRAMNON qui le dit mais les documents officiels de la maîtrise d'ouvrage.

Pour plus de détails voir l'ensemble de l'analyse dans notre dossier sous l'onglet "NUISANCES DU TRAM" :


https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=7391665100442586418#editor/target=page;pageID=2086782494661459349


SUR LE REPORT MODAL : 

Ce terme indique la transformation d'utilisateurs d'automobiles en passagers de tramway. Bien entendu c'est l'objectif majeur des transports en commun, auquel nous adhérons complètement : faire baisser le nombre de voitures, et par voie de conséquence la pollution atmosphérique et sonore ; on le voit ci-dessus les prévisions ne confirment pas cette diminution : pourquoi ?

Tout simplement par ce que le report modal serait mauvais. 

Voila ce que  disait la Cour des Comptes en 2010 à propos du tronçon St Denis/Bobigny du T1 :

"En revanche, ce bilan fait aussi ressortir un service rendu inférieur aux objectifs du schéma de principe sur deux points importants : la vitesse commerciale moyenne réelle n'est que de 17 km/h au lieu de 19 km/h et l'intervalle minimal entre rames est de 5 mn au lieu de 4 mn. La RATP considère que cette moindre performance en termes de vitesse commerciale, qui est un facteur important de la rentabilité socio-économique des infrastructures de transport, s'explique par les difficultés de gestion des priorités de feux à des carrefours entre trois gestionnaires différents. La mise en service de ce projet a permis un report modal notable d'anciens piétons (7,3 %), mais moins élevé que prévu pour le trafic automobile (3,7 % au lieu de 6 %)."

Qu' est-il prévu en terme vitesse commerciale pour le prolongement du T1 ? : 16,8 km/h. Il est évident que le report modal sur lequel s’appuie la maîtrise d'ouvrage pour dégager un rapport socio-économique positif est très surévalué (l'Autorité Environnementale l'a fait remarquer) puisque la vitesse annoncée (n'est-elle pas encore surestimée ?) est encore inférieure à celle constatée en 2010 par la Cour des Comptes.

Un faible report modal ne permet pas de faire baisser la pollution.

Sans qu'une étude n'ait été faite il paraît évident que le tracé par la Plaine Ouest permettrait une diminution des nuisances puisqu'il engendrerait une liaison bien plus rapide entre Montreuil/Romainville et Bobigny dans un environnement plus fluide et cette vitesse permettrait vraisemblablement un bon report modal.

......................................................................................................

Nous reviendrons dans un prochain article sur l'aspect nuisances sonores et vibratiles, ainsi que sur l'impact de l'abattage prévu des arbres de notre commune.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire