samedi 1 février 2014

LA PAILLE ET LES POUTRES DANS L'ŒIL DE MADAME ANNE DÉO, CANDIDATE "VERTE"

Madame Anne Déo, conseillère municipale au sein du groupe "Rouge, Verte, la Gauche ensemble" et candidate à ce titre aux municipales prochaines, ne manque vraiment pas de culot …

Il y a quelques jours elle était aller se plaindre auprès de monsieur Laurent Rivoire de "la pollution qui dégrade notre ville".

De quoi s'agissait-il, comme on l'a déjà vu ? Simplement de slogans qu'avaient écrit des citoyens  noiséens sur des trottoirs, réclamant l'arrêt du projet de passage du tramway rue Jean-Jaurès qui, s'il était réalisé, détruirait le cœur de notre ville, sans même parler de 3 ans de travaux infernaux. Vu la facilité à laquelle ils ont été effacés lors du passage du jet d'eau lors du nettoyage habituel des trottoirs, n'avaient apparemment été utilisés que des produits naturels non polluants.

Le même jour, on découvrait que les colleurs d'affiches de ce groupe "Rouge et Vert", apparemment si sensible à "la pollution qui dégrade notre ville", ne se gênaient pas de leur côté pour coller des affiches sur les murs de la ville en dehors des panneaux destinés à cet effet :

























On remarquera que ces affiches "Vertes et Rouges" recouvrent celles placardées déjà illicitement pour le candidat du PS, monsieur Jean-Paul Lefebvre — et ceci alors même que ces deux listes sont supposées fusionner et s'allier dans le cas d'un éventuel second tour.

Mais ce n'est pas tout : récemment les promoteurs du tramway se sont permis de badigeonner à la peinture (indélébile, cette fois) les trottoirs de notre ville, et ce en toute illégalité (voir les photos ci-dessous). En effet, aucune préparation de travaux destinés au projet de prolongement du tramway ne peut être engagée avant que ne soit pris par le préfet l'éventuel décret de déclaration d'utilité publique … (A noter par ailleurs que des marquages de ce type avaient déjà été tracés Place Carnot et au Petit Noisy il y a plusieurs mois).

Il y a là double et grave faute.

On attend donc avec impatience la double et officielle protestation publique de madame Anne Déo — censée être si sensible, comme elle le proclame, à "la pollution qui dégrade notre ville" — auprès du maire ainsi qu'auprès du préfet (sans parler d'auprès de ses amis afficheurs sauvages "Rouges", membres de sa propre équipe candidate à la gouvernance de notre ville) …

CHICHE !?







Aucun commentaire:

Publier un commentaire