jeudi 2 juillet 2015

IL EST GRAND TEMPS D'ARRÊTER LES FRAIS



Nous avons lu l'article ci-dessous trouvé sur Twitter avec délectation : un tram à 14,5 millions du km au lieu de 24 ce serait possible !!!

Comment y parvenir  ? "... Il faut partir d'un budget volontairement limité  et non l'inverse : vouloir un tram quel que soit son coût."

On voit que ce twitt est suivi par Stéphane Troussel (voir copie d'écran en fin d'article) : nous espérons qu'au vu de cette étude il reconsidèrera le projet de prolongement du T1 d'un coût annoncé aujourd’hui de plus de 60 millions du km !!!

En effet le département de Seine-St-Denis doit en financer une partie (dont le montant est scandaleusement maintenu secret), alors même que ses finances sont exsangues et que sa gestion vient d'être épinglée par la Cour régionale des Comptes.

Ce coût au km de plus de 60 millions d'euros, déjà exorbitant, risque fort d'exploser compte tenu, d'une part  de la complexité des travaux de génie civil que la réalisation de ce projet nécessiterait, d'autre part de difficultés (voire impossibilités) non résolues à ce jour notamment à Noisy.

Nous aborderons prochainement la question de la fréquentation attendue.  Cette projection (telle qu'elle ressort de l'avant-projet) est loin de démontrer l'absolue nécessité de réaliser  ce projet. Quand on la rapporte au coût il apparait évident que les calculs de taux de rentabilités ne sont pas sincères.

Rappelons encore une fois que prolongement du T1 sur Noisy tel que le projet est aujourd'hui retenu est irréalisable dans des conditions acceptables, tant du fait du tracé rue Jean-Jaurès (notamment compte tenu d'aspects sécurité) que du passage rue Anatole- France (impact sur la rue Émile-Zola, mauvaise qualité des sols). L'installation du SMR dans les Murs à Pêches à Montreuil est également inadéquat (nous avons abordé ce point dans un précédent article).


 Tous ces éléments démontent que ce projet est mauvais : il est grand temps d'arrêter les frais, trop d'argent a déjà été dépensé.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire