dimanche 2 octobre 2016

LES FAUSSES BONNES IDÉES

A priori ce sujet abordé ici dans l'hebdomadaire "Marianne" (voir ci-dessous) n'a rien à voir avec notre pov T1, et pourtant !

Comme pour notre prolongement de tramway, supprimer la circulation automobile des voies sur berges part de l'idée séduisante que cela réduira la pollution. Réduire la pollution et notamment celle due à l'automobile tout en améliorant les déplacements est une nécessité. 

Mais dans les deux cas il s'agit d'une fausse bonne idée.

Pour ce qui concerne les voies sur berges à Paris, le rapport d'enquête publique a émis des réserves sur le projet en arguant que les voitures qui ne pourraient plus emprunter ces voies  passeraient ailleurs, en créant globalement encore plus de pollution. Pour aboutir à une telle analyse pertinente, l'enquête n'était bien sûr pas menée par nos sempiternels commissaires du 9.3 sous la direction récurrente de monsieur Vitel.

Si l'enquête avait été menée de la même manière pour le prolongement du T1, elle aurait vraisemblablement abouti à la même conclusion que pour la voie sur berges, puisque le dossier d'enquête lui-même indiquait que le prolongement du T1 ne réduirait en rien la pollution, et même l'augmenterait légèrement. Il aurait alors pu être conclu que dépenser autant d'argent pour un tel résultat était inacceptable.

Dans les deux cas également certains politiques s'engouffrent à fond dans les fausses bonnes idées, puisque madame Hidalgo vient de passer outre les recommandations de la commission d'enquête. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire