mercredi 18 septembre 2013

LE SCANDALE DES CONCLUSIONS DE L'ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LE T1

On a déjà rappelé les conditions dans lesquelles s'est tenue l'enquête (cf ci-dessous : "Une véritable mascarade").

Ceux qui l'ont conduite n'ont en rien tenu compte, en outre,  du principal élément qui en ressort, à savoir la très massive opposition des citoyens au passage du T1 par la rue Jean-Jaurès à Noisy-le-Sec. 

Qu'on en juge sur la base des données :


Les Noiséens se sont très massivement mobilisés, puisqu'à eux seuls ils représentent 70 % des expressions des habitants des six villes concernées par le tramway (alors même qu'ils ne représentent que moins de 13 % de la population de ces six communes).

On aurait pu penser que l'expression de leur point de vue soit a minima mentionnée dans les conclusions d'une enquête publique censée recueillir les avis de la population …

MAIS PAS DU TOUT, VOUS N'Y ÊTES PAS !!!

Nulle part les commissaires-enquêteurs en charge du dossier ne mentionnent le point de vue très largement majoritaire (à 83 %) des Noiséens, qui est leur refus absolu de voir le tramway traverser la ville par la rue Jean-Jaurès …


On précisera qu'en ce qui concerne ces points de vue:

- parmi les 83 % opposés au passage du T1 par la rue Jean-Jaurès, beaucoup s'expriment en faveur d'un     tracé passant par le rue du Parc;

- ceux qui expriment des réserves (9%) s'affichent formellement pour le tracé "officiel", mais y mettent tellement de conditions (piste cyclable, possibilité de franchir en véhicule la rue Jean-Jaurès, maintien du schéma de circulation actuel sur la ville, réaménagement du pôle gare …) que le projet qu'ils soutiennent ne correspond en rien au schéma proposé;

- seuls 5% (soit 36 personnes) défendent le projet;

- 2% n'ont pas d'avis tranché

On rappellera que, selon la réglementation, les autorités compétentes en charge du projet doivent, pour argumenter leur décision, prendre en considération les observations et propositions recueillies au cours de l'enquête. Encore faudrait-il qu'elles aient déjà connaissance de ces éléments — ce qu'à tout le moins elles sont bien incapables de faire, compte-tenu des conclusions affichées par une commission d'enquête ne reflétant en rien la réalité des points de vue exprimés par les citoyens. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire