mardi 26 mai 2015

TRAMWAY T1 : LE FRONT DE GAUCHE MONTREUILLOIS … ENTRE DEUX CHAISES

Le Front de Gauche de Montreuil * vient de publier un communiqué (voir ci-après), s'inquiétant des conséquences de l'implantation du Site de Maintenance et de Remisage (SMR) du tramway T1 sur le site des Murs à Pêches de cette ville.

Bien entendu il est parfaitement justifié de s'opposer ainsi à cet aspect du projet qui mettrait en cause l'avenir même de ce lieu - et l'on ne peut qu'acquiescer à cette position…

Toutefois, il est franchement "amusant" — sinon scandaleux — de voir cette organisation politique refuser de prendre en compte la principale conséquence du projet de prolongement de la ligne du T1 en double sens par la très étroite rue Jean-Jaurès à Noisy (jusqu'à moins de 14 m de large), à savoir une très forte dégradation de la sécurité et de la qualité de vie en général des Noiséens :

- insécurité notamment pour les nombreux élèves et collégiens qui transitent par cette étroite artère pour rejoindre trois écoles primaires, un collège et le conservatoire et devront emprunter des trottoirs rétrécis dans un environnement rendu ainsi peu sûr…

- insécurité pour les riverains du fait que les pompiers en cas de sinistre auraient de grandes difficultés pour intervenir (le fait qu'il n'y ait pas encore de dossier préliminaire de sécurité atteste des grandes difficultés -voire impossibilités- rencontrées).

Outre les nuisances pour les riverains immédiats, cette mise en œuvre entraînerait une suppression considérable des places de stationnement (non remplacées), une augmentation de la pollution due à des reports de circulation dans des voies inadaptées, l'abattage de centaines d'arbres sur la ville, ou encore l'interdiction d'accès des personnes à mobilité réduite à certaines stations noiséennes — tout ceci complétant un tableau déjà affligeant.

Se battre contre le SMR sur les Murs à Pêches c'est bien, mais défendre le projet de tracé sur Noisy, c'est totalement inadmissible et irresponsable …


* pour mémoire, il existe sur Montreuil deux groupes se réclamant du Front de Gauche:

- la tendance "PCF - Canal historique", avec le maire actuel Patrice Bessac, fervent défenseur du projet de prolongement du T1 et de toutes ses conséquences désastreuses pour Noisy;

- le tendance Jean-Pierre Brard, l'ancien maire - naguère favorable au tracé du T1, mais qui maintenant, même si il est toujours globalement très favorable au projet, est résolument opposé à imposer aux Noiséens son passage par la rue Jean-Jaurès.

C'est évidemment la première tendance qui s'exprime dans le communiqué ci-après:


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------








Aucun commentaire:

Publier un commentaire